Images:
unSolub, Passage pas/sage, peinture murale (graff), Paris, passage des Gravilliers (détail);
Sandro Botticelli, Annonciation, v. 1409, 24 x 37 cm, New York, Metropolitan Museum of Art.

Encore des images venues du passage des Gravilliers (Paris 3e) auquel je faisais allusion ici. Décidément les peintures de ce passage (réalisées par l’artiste unSolub (voir ici)) sont riches d’enseignement. La façon dont l’artiste a utilisé les boîtes de compteur nous apprend très exactement comment les peintres, à la Renaissance, se sont mis à représenter l’espace: comme une boîte, justement, dans laquelle il suffisait ensuite de disposer les figures.
Il n’y avait pas plus de réalisme dans cette représentation de l’espace qu’il n’y en a dans d’autres. La boîte spatiale de la Renaissance symbolise un monde harmonieux, mathématiquement ordonné, où chaque figure tient sa place. Un monde que quelques éléments de mobilier (colonne, rideaux) placent à l’écart de celui du spectateur, même si celui-ci peut y avoir accès par la vue, donc la contemplation. Et ouvert sur des espaces extérieurs choisis: jardin clos, cité idéale, paysage harmonieux, chambre privée. C’est une boîte magique, à travers le prisme de laquelle nous sommes invités à lire notre propre monde.
Transfigurer la matière: l’alléger et lui donner une forme autre, idéale. Tel est le propos de l’artiste du passage des Gravilliers.

X