Arrêt sur la peinture de Rada Tzankova, pour qui j’ai eu le plaisir d’écrire récemment un texte (en accompagnement de son exposition « Sri Rada » à la galerie Green Flowers Art).
L’artiste commence par donner vie au papier en l’imprégnant d’huile qui se diffuse et évolue sur le support. Puis, dans ce qui est devenu espace en mouvement, elle inscrit à l’encre noire des scènes, des instantanés humains égarés dans cette immensité cosmique.

 

Rada Tzankova, Sri Land, 2017, 60 x 40 cm, technique mixte sur papier.
X